vendredi 29 janvier 2016

Manifestation devant une église gréco-catholique à Donetsk.

Près de 500 manifestants se sont réunis le 29 janvier à Donestk devant une église catholique. Ils s'opposent à l'Eglise Gréco-Catholique, qui est la branche ukrainienne de l'Eglise Catholique. Ils l'accusent d'être soutenue par la CIA, d'agir en faveur de la réunification des "républiques" avec l'Ukraine et de persécuter les Orthodoxes russes. Ils ne demandent rien de moins que l'interdiction du catholicisme, qu'ils qualifient de secte, sur le territoire de la "République Populaire de Donetsk" (RPD) .

"Arrêtez les persécutions contre les chrétiens orthodoxes !"

"Pas de secte dans la RPD" "Cessez de troubler la République"

Cette manifestation, loin d'être spontanée, était organisée par le mouvement de jeunesse "Jeune République". Elle s'inscrit dans le cadre de l'opération d'agit-prop organisée par le Kremlin depuis le début de la guerre contre l'Ukraine. Parallèlement aux persécutions ethnolinguistiques dont les habitants du Donbass seraient victimes de la part de la junte nazie mise en place par la CIA, les Orthodoxes fidèles au Patriarcat de Moscou seraient sous la menace des vaticano-fascistes de l'église grec-catholique soutenue et financée par le Vatican et la CIA. 

Les militants de "Jeune République" distribuent les panneaux aux "manifestants".

Source.

Relire : Indifférence face au sort des Catholiques d'Ukraine.

2 commentaires:

  1. Nous attendons donc les sanglots de la clique de Villiers and co pour réparer cet outrage...

    RépondreSupprimer
  2. Pour cette clique, les sanglots, ça se monnaye. La mafia russe a bien choisi ses valets, pleurant au bon moment, pour les bonnes personnes...
    Un peu comme le FN, ravi des affaires politico-financières des zautres, mais pleurant et criant à l'acharnement lorsqu'il est question de ses multiples mises en examen.

    RépondreSupprimer